Une plateforme au secours des commerces de proximité

Une plateforme au secours des commerces de proximité | Blog #JeSauveMonCommerce

En mars 2020, le gouvernement décrétait un confinement national afin de ralentir l’épidémie de Covid-19. Durant près de deux mois, le pays s’est retrouvé pratiquement à l’arrêt, laissant à bout de souffle des commerces déjà affaiblis par une crise qui ne disait pas son nom. Tous les commerces dits non-essentiels se sont retrouvés fermés du jour au lendemain et la liste est longue : cafés, bars, restaurants (hormis pour la vente à emporter et la livraison), fleuristes, librairies, cinémas, théâtres, salles de concert, coiffeurs, esthéticienne, salles de sport, boutique de prêt-à-porter, centres commerciaux, bijoutiers, magasins de jouets, magasins d’électroménager, parfumeries, papeteries… Face à une pandémie mondiale jusque-là inconnue et pour le moins alarmante, la population s’est ainsi pliée aux règles.

Afin de conserver un certain équilibre de vie, beaucoup se sont rués sur Amazon afin d’effectuer tout type d’achats, livrés parfois en quelques heures. La plateforme multinationale a ainsi raflé la mise durant des semaines mettant à mal des commerces déjà bien impactés.

Ce que l’on ne pouvait pas prévoir (ou que l’on craignait de voir se reproduire), c’était un nouveau confinement, la même année, moins de 6 mois après le premier. Alors que la saison estivale se terminait douloureusement par manque de touristes et dans une ambiance morose, et alors que le nombre de cas était en hausse constante, le gouvernement a ainsi instauré un nouveau confinement à moins de 2 mois des fêtes de fin d’année. Période où les commerces réalisent leur plus gros chiffre d’affaires. Ces mêmes commerces au bord de l’asphyxie ont ainsi dû fermer leurs portes. On sait déjà que certains ne pourront pas rouvrir, que d’autres mettront la clé sous la porte dans les prochains mois. On sait aussi que les consommateurs iront - plus par habitude qu’autre chose - dans les supermarchés restés ouverts, ou feront appel, une fois encore, au géant Amazon.

Malgré la situation sanitaire, malgré l’angoisse sous-jacente que cette dernière nous offre, ces commerces dits non-essentiels ne comptent pas en rester là. Ils refusent de rester fermés, ils ne veulent pas mourir sous les lumières des décorations de Noël souvent déjà installées. Ils demandent à être entendus et à pouvoir rouvrir. Le gouvernement a ainsi interdit aux grandes surfaces de vendre des produits dit non-essentiels. Mais à l’approche des fêtes de fin d’année et avec un confinement se terminant « le 1er décembre a minima », ces gérants, couples, pères et mères de famille, savent qu’ils n’ont plus beaucoup d’espoir.

Alors, à l’initiative des coiffeurs de la ville de Roanne (au nord-ouest de Lyon), la société QG & Co a ainsi lancé la plateforme #SauveTonCommerce. Cette dernière permet ainsi, en quelques clics seulement, d’acheter directement en ligne un bon cadeau à offrir pour les fêtes de fin d’année. En plus de faire plaisir à l’approche de Noël, c’est également une action solidaire afin de pré-payer une prestation. Car même si elle aura lieu plus tard, il s’agit là de (tenter de) sauver un chiffre d’affaires et espérer un peu de trésorerie.

Car même si la vie ne s’arrête pas durant le confinement, elle doit avant tout se préparer à l’après-confinement. De nombreux clients auront sans doute très envie de retourner chez le coiffeur, de profiter d’une soirée à deux au restaurant, ils auront peut-être simplement envie de lire un roman après une journée de travail ou encore d’aller au cinéma. Les choix sont vastes, les occasions rares…

En ces temps compliqués et incertains, cette action permet de se soutenir les uns les autres et de sauver les commerces de proximité. En effet, à l’approche des fêtes de d’année et après avoir goûté à un premier confinement, les consommateurs n’ont pas ou peu envie de faire plaisir à des géants comme Amazon.

Il semblerait qu’ils aient, pour une fois et depuis longtemps, envie de consommer local et d’utiliser les circuits courts.

Comment ça fonctionne ?

SauveTonCommerce est une plateforme sans engagement. L’inscription prend 5 minutes (et coûte 60€ HT + abonnement mensuel de 15€ HT). Il suffit ensuite de quelques clics pour paramétrer la page web, puis indiquer les bons et les chèques cadeaux que vous souhaitez vendre. Commerçants, à l’initiative de cette agence web qui veut faire le pari de l’entraide et de la solidarité entre tous, unissez-vous, retroussez-vous les manches une nouvelle fois et montrez la voie à vos clients, aidez-les à aller dans ce sens en leur proposant vos chèques cadeaux et vos bons solidaires.